Comment enlever le goudron dans un poêle à bois ?

Tous nos conseils pour faire vous-même le ramonage de votre poêle.

Comment enlever le goudron dans un poêle à bois ?

Tout appareil, quel qu’il soit, doit être parfaitement entretenu pour vous offrir des performances continues et éviter une panne ou un dérèglement précoce.

Cette règle générale s’applique particulièrement aux appareils de chauffage à bois (poêle à bois en fonte, par exemple).

En effet, si les résidus de la combustion s’accumulent dans votre poêle ou son conduit d’évacuation des fumées (aussi nommé tuyau ou tubage) au point de former une couche de goudron (bistre), les conséquences peuvent s’avérer dangereuses.

ID Energies vous explique comment enlever le goudron dans un poêle à bois.

 

 


Quelques mots sur les poêles en fonte et en acier

Pour qu’un poêle à bois fonctionne efficacement, il est nécessaire de rappeler ces quelques points fondamentaux :

  • il est obligatoire de faire effectuer le ramonage de votre poêle à bois par un professionnel 1 fois par an ;
  • la puissance maximale de votre appareil sera toujours recherchée et ne doit pas dépasser la puissance de chauffe requise pour votre superficie ;
  • le bois dur utilisé ne comportera pas plus de 20 % d’eau et devra avoir séché 2 ans sous abri ventilé (bois résineux ou de récupération à proscrire) ;
  • le tubage de votre poêle à bois doit être parfaitement adapté à la sortie de votre appareil et, si possible, installé verticalement ;
  • toujours privilégier la hauteur maximale pour votre tirage d’évacuation des fumées.

Lorsque ces conditions sont réunies, et si votre poêle est correctement alimenté en air frais, vous pouvez profiter sereinement de flammes vives et d’un pouvoir calorifique constant durant plusieurs années. À défaut, vous exposez votre installation au risque de formation de bistre pouvant être à l’origine d’un incendie de cheminée ou d’une intoxication au monoxyde de carbone.


Bistre : définition

Le bistre est le meilleur ami de la combustion incomplète de votre bois de chauffage. Quand celui-ci ne vous offre pas le spectacle d’un foyer vif et dégageant peu de fumée, la vapeur d’eau libérée atteint rapidement son « point de rosée ».

Autrement dit, au lieu de s’évacuer hors de votre habitation, elle va se condenser aux parois de votre conduit et se mélanger à la suie inhérente à la combustion. Cette mélasse va sécher et durcir : le bistre s’est formé.

Particulièrement inflammable et expansible (jusqu’à 7 fois son volume initial lors de sa combustion), le bistre diminue de plus l’efficience de votre installation. Il faut s’en débarrasser en accomplissant un parfait ramonage de votre poêle à bois. Voici comment s’y prendre, pas à pas.


Nettoyer l’intérieur de son poêle à bois

Lorsque votre poêle est complètement éteint, commencez par nettoyer le foyer et le bac à cendre. Pour cela, munissez-vous :

  • d’une couverture, pour protéger l’environnement immédiat de votre poêle ;
  • d’un pulvérisateur d’eau, pour humidifier les cendres et éviter un nuage de poussière inopportun ;
  • d’un aspirateur pour cheminée, afin d’aspirer les cendres.

Vous pouvez maintenant démonter et nettoyer en toute sécurité les pièces amovibles de votre poêle pour avoir accès au conduit de ce dernier.

Assainir le tuyau de son poêle à bois

Pour vous attaquer au ramonage du tubage de votre poêle à bois, assurez-vous :

  • d’être muni d’un kit de ramonage équipé d’un « hérisson » en nylon et adapté au diamètre et à la longueur de votre conduit ;
  • de fixer le hérisson sur une des cannes du kit et de l’insérer progressivement dans votre tubage en ajoutant les cannes une par une ;
  • d’effectuer un va-et-vient d’intensité modérée afin de déloger le maximum de dépôt sans risquer d’abîmer les parois de votre tuyau.

Votre entretien est presque terminé. Il ne vous reste qu’à :

  • aspirer les résidus délogés ;
  • vérifier avec une lampe torche si votre conduit est propre ;
  • remettre les pièces amovibles à leur place ;
  • nettoyer la vitre de votre poêle à l’aide d’un produit adapté.

Bistre qui résiste : comment enlever le goudron dans un poêle à bois ?

Si malgré tout, le bistre continue à encrasser le tuyau de votre poêle à bois, il existe le ramonage chimique par catalyse, qui consiste à ramollir le bistre rebelle avant de procéder à un ramonage classique (mécanique).

2 types de produits, aux performances quasi identiques, sont proposés à cet effet : la bûche et la poudre de ramonage. Toutefois, parce que cette dernière nécessite un « modérateur de tirage » dont les poêles à bois ne sont pas tous pourvus, nous ne retiendrons que la bûche de ramonage, efficace, économique et facile à utiliser.

Composée principalement de sciures de bois compactées et de sels minéraux métalliques, la bûche de ramonage se place avec son papier d’emballage au sein d’un foyer vif ayant chauffé au moins 2 heures. Selon le modèle, elle se consumera en environ 1 heure.

Les fumées dégagées vont ramollir et rendre le bistre friable, par conséquent prêt pour un nouveau ramonage mécanique cette fois-ci parfaitement accompli.

Notons que la bûche de ramonage reste un produit potentiellement dangereux et ne doit pas être utilisée si la quantité de bistre est trop élevée.

Elle ne peut se substituer à un ramonage classique et doit de préférence comporter un certificat de garantie commerciale et une responsabilité civile.

En résumé, vous pouvez entretenir vous-même votre poêle à bois, même si cette tâche peut parfois s’avérer délicate. Rappelons qu’un ramonage annuel par un professionnel reste obligatoire. Lui seul est à même de vous fournir un certificat de ramonage aux normes en vigueur.


ID Energies

Basée à Valognes dans le Cotentin, notre entreprise ID Energies, créée en 2007, est Partenaire Solutions Habitat d’EDF et dispose des qualifications RGE Quali’Bois, RGE Quali’Pac ou encore RGE Chauffage+.

Nos chauffagistes professionnels, à l’écoute de vos besoins, sont régulièrement formés pour s’adapter aux évolutions technologiques et interviennent dans la Manche et le Calvados. Ils sont habilités à installer, entretenir et dépanner tous types d’appareils de chauffage.