Nos conseils pour choisir votre poêle à granulés/pellets

ID Energies vous aide à trouver le poêle le plus adapté à votre foyer ainsi qu'à vos besoins.

Nos conseils pour choisir votre poêle à granulés/pellets

Qu'est-ce qu'un poêle à granulés ? Avant de débattre à propos de la puissance de poêle à granulés pour 150m2 ou de répondre à la question « quel poêle à granulés pour quelle superficie de chauffe ? », rappelons brièvement les avantages à installer un poêle à granulés.

Ce mode de chauffage principal ou d'appoint séduit un nombre croissant de Français, et pour cause ! Design et champion des énergies renouvelables dans la catégorie rendement énergétique (pouvant atteindre 95 %), il est également simple d'entretien et confortable d'utilisation. Vous pouvez l'utiliser en maison comme en appartement.

Autonome, vous n'avez pas à vous en soucier, parfois durant plusieurs jours. Le coût du kWh électrique est environ 2 fois plus élevé que le coût du kWh aux granulés, et cet écart tend à se creuser. Les différents modèles proposés sont pour la plupart conformes au label Flamme Verte, gage de développement durable.

Réalisée par un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), son installation peut vous faire bénéficier de différentes aides de l'État, comme un crédit d'impôt de 30 % ou un éco-prêt à taux zéro. Intéressant !

Alors, quelle puissance de poêle pour 100m2 ? Quel poêle à granulés pour 120m2 ? Plus simplement, quel poêle à granulés choisir dans mon cas ? On fait le point avec vous !

Principe et fonctionnement d'un poêle à granulés

Comment choisir son poêle à granulés ? Quel poêle à granulés pour 50m2 ? Sur quoi se baser pour le calcul de la puissance d'un poêle à granulés ? Préalablement, il est préférable de bien définir le principe de fonctionnement d'un poêle à granulés.

Ce dernier est d'abord constitué d'un réservoir (trémie) que l'on va remplir de résidus de bois broyés, séchés puis compactés sans ajout de substances, 100 % naturels et issus d'exploitations renouvelables : les granulés. La trémie, dont la capacité est comprise entre 15 et 50 kg, achemine automatiquement les granulés via une vis sans fin ou une écluse motorisée dans une chambre de combustion : le foyer du poêle.

Celui-ci est pourvu :

  • d'une arrivée d'air, pour assurer la combustion et sa parfaite continuité ;
  • d'un propulseur d'air chaud (pour les modèles à convection forcée), afin d'acheminer l'air chaud partout où cela sera possible ;
  • d'un système d'extracteur de fumée, dont l'installation est solidement réglementée ;
  • d'une résistance électrique, qui allume les premiers granulés lors du démarrage du poêle.

Il ne reste qu'à indiquer sur l'interface programmable du poêle la température, la fréquence et la durée de chauffe souhaitée. Et profiter de l'agréable moment qui s'annonce.

Les différents types de poêle à granulés

Quel poêle à granulés pour 160m2 ? Quelle puissance de poêle à granulés pour 120m2 ? Plus généralement, pour mon poêle à granulé quelle puissance pour quelle surface ? Il est naturel pour quiconque envisageant d'investir dans un poêle de s'interroger de la sorte.

Ceci étant, il est déjà impératif de s'assurer qu'il vous est possible d'installer un poêle à granulés. En effet, chaque habitation possède des caractéristiques qui lui sont propres et l'installation d'un poêle à granulés, régie par la norme NF DTU 24.1 et les codes de la fumisterie, est soumise à plusieurs contraintes réglementaires.

Aussi, on retiendra prioritairement ces points de vigilance obligatoires et valables pour tout type de poêle à granulés :

  • le conduit de l'extracteur de fumée doit déboucher verticalement sur votre toiture ou horizontalement à travers votre façade ;
  • installé sur votre toiture, ce conduit devra déboucher à 40 cm minimum du faîtage de celle-ci ;
  • si ce même conduit est installé sur votre toiture plus bas que son point culminant, votre poêle à granulés devra être certifié étanche par le CSTB et son arrivée d'air devra déboucher à l'extérieur de votre habitation.

De la même manière :

  • l'installation réalisée en façade est interdite lorsqu'il s'agit de l'intégrer à une construction neuve ;
  • le poêle à granulés certifié étanche CSTB et l'installation dite « en ventouse » sont obligatoires lorsqu'il s'agit d'installer le conduit extracteur de fumée ailleurs que sur le point culminant de votre toiture.

Avant de faire le tour des types de modèles proposés, et parce que vous ne pouvez peut-être pas encore avoir toutes les cartes en mains pour répondre à la fameuse question « quel poêle à granulés choisir ? », voici quelques conseils généraux à retenir :

  • un poêle à granulés est programmable et nécessite une alimentation électrique (même si, généralement, sa consommation reste faible) ;
  • préférer une alimentation en granulés dite continue à celle dite par intermittence réduira l'intensité sonore de votre appareil et la qualité de la combustion ;
  • lorsque c'est possible, on privilégie toujours l'installation du conduit de l'extracteur de fumée sur le point culminant de sa toiture pour accroître l'efficience de la combustion ;
  • pour un entretien optimal, le foyer sera débarrassé des résidus de la combustion après chaque utilisation.

Le poêle à granulé à convection forcée

Grâce à son ventilateur intégré, ce poêle propulse l'air chaud uniquement dans là pièce où il se trouve. Qu'importe son emplacement : la chaleur de la pièce, procurée rapidement, est homogène. Étanche, il permet d'être employé pour toute installation. Seul désagrément : son niveau sonore. Toutefois, ce dernier ne dépassera que très rarement les 42 dB.

Le poêle à granulé  à convection naturelle

Le moins gourmand en électricité. Ce poêle diffuse la chaleur produite uniquement via ses propres sorties d'air. L'absence de ventilateur le rend quasiment silencieux. Il est à installer idéalement au centre de votre pièce pour une chaleur bien répartie. Néanmoins, certains modèles de ce type ne sont pas étanches et la chaleur se diffuse moins vite qu'avec un modèle à convection forcée.

Le poêle à granulé canalisable

Pourvu de deux ventilateurs, ce poêle, selon la configuration de son installation, sera capable de chauffer les pièces de votre choix. Le principe et le résultat sont convaincants, mais il faudra réfléchir aux travaux consistant notamment à dissimuler les gaines d'acheminement d'air chaud.

Le poêle à granulés hydraulique

Le plus polyvalent. Il fonctionne comme un poêle canalisable et, selon la configuration de son installation, vous permet d'alimenter simultanément l'intégralité de votre circuit d'eau chaude. Ainsi, il est le seul type de poêle à pouvoir chauffer vos radiateurs, cumulus ou votre plancher chauffant fonctionnant à l'eau. Séduisant mais imposant (plus de 200 kg), il ne peut malheureusement pas être installé n'importe où. Son installation requiert l'intervention d'un professionnel agréé.

Alors, que choisir comme poêle à granulés ?

Déterminer avec précision la puissance que devra fournir votre poêle est la première chose à faire. Voici les critères capitaux à prendre en compte :

  • la qualité d'isolation de votre habitat, dont le coefficient (1) est consultable sur internet ;
  • le volume à chauffer, dont le résultat (2) s'obtient en multipliant la surface par la hauteur de plafond ;
  • la température dite de confort (3), celle qui s'approche le plus de votre « ni trop chaud ni trop froid au quotidien » ;
  • la température de référence de votre zone géographique (2), elle aussi disponible sur le web.

En appliquant la formule exacte, 1 * 2 * (3 - 4), on connaît la puissance idéale d'un poêle à granulés pour chauffer les 70m2 d'une maison :

  • parisienne et construite en 2000 ;
  • de 2,50 mètres de hauteur de plafond et située à 1000 mètres d'altitude ;
  • dont la température de confort est de 21 degrés.

Après calcul, la puissance du poêle à installer dans cette maison devra s'approcher le plus de : 1,05 * 175 * (21 - (- 13)), soit 6247 watts.

Enfin, hormis la puissance requise pour une installation cohérente, et sans parler esthétisme, il est aussi important d'énumérer ces quelques points :

  • entre 2 puissances similaires, toujours privilégier la plus basse afin d'éviter un encrassement inutile du foyer et une surconsommation de combustible ;
  • pour une surface supérieure à 60 m2, il est préférable de s'orienter vers un poêle canalisable ou hydraulique ;
  • une installation pour une surface inférieure à 20 m2 est réputée inutile.

Résumons tout cela !

Nous venons de le voir : beaucoup de critères entrent en œuvre pour choisir son poêle à granulés idéal. Nous tenterons de retenir l'essentiel :

  • un poêle à granulés est un mode de chauffage aux avantages multiples et certains ;
  • son installation est strictement réglementée et peut nécessiter d'importants travaux ;
  • même s'il est subventionné par l'État, le coût initial du projet reste à prendre en considération.

La meilleure solution pour choisir votre poêle est simple : faire appel à un professionnel agréé. Les professionnels agréé ID Energies sauront vous conseiller, vous ne perdrez pas votre temps en recherches ou formalités administratives fastidieuses et vous resterez l'esprit tranquille quant à la parfaite qualité de l'installation de votre projet.
D'une manière générale, pour toute démarche relative à la construction, à l'équipement ou à la rénovation, seul un expert est en mesure de vous accompagner efficacement et de vous garantir une prestation professionnelle et conforme aux normes en vigueur.

Quelques mots sur ID Energies

Depuis 2007, l'équipe ID Energies intervient sur l'ensemble de la Manche et du Calvados dans les villes de Cherbourg-en-Cotentin, Valognes, Quettehou, Siouville Hague, Condé sur Vire et leurs alentours pour vous conseiller, installer votre poêle à granulés, réaliser son entretien et intervenir pour le dépannage de votre poêle.
Notre société, basée près de Cherbourg, est Partenaire Solutions Habitat d'EDF et possède les qualifications RGE Qualibois, QualiPAC et RGE Chauffage +.
Nos spécialistes sont également habilités pour toute intervention relative au chauffage, à la climatisation, à la plomberie et aux énergies renouvelables.